RemonterDescendre











 

Partagez | 
 

 [benamanou] Singularity

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Masculin Messages : 426

MessageSujet: [benamanou] Singularity   Dim 16 Oct - 18:29

Test Singularity

Alors que la Seconde Guerre Mondiale se termine, la Russie lance un nouveau projet en engageant des scientifiques qui travailleront sur une sorte de minerai appelé E99 sur l’île Katorga 12. Celui-ci permettrait, entre autre, de voyager dans le temps afin de changer l’histoire. L’expérience tombe évidemment à l’eau et l’Union Soviétique fait des pieds et des mains pour effacer toutes traces de ses travaux, ou encore des ses propres scientifiques…

En 2010, un satellite américain capte un signal brouillé émanant de Katorga 12. Une équipe est envoyé là-bas afin d’enquêter sur place. Sans réellement comprendre pourquoi, Nate Renko (vous) et un soldat allié allez être miraculeusement sauvés après que l’hélico, avec lequel vous veniez d’arrivez, se soit fait mystérieusement descendre comme une mouche. Armé de son couteau et d’une radio lui permettant d’écouter son supérieur perdu de l’autre côté de l’île, Renko ne se doute pas une seconde qu’il ne va pas tarder à être emporté dans une boucle temporelle qui changera le cours de l’histoire.


Cette faucille n'est pas la seule que vous rencontrerez durant la campagne...

Le scénario vous changera de tout autres FPS du moment ne jurant que par le Moyen-Orient ou encore la retranscription des batailles de la Seconde Guerre Mondiale. Mais il ne faut pas non plus crier au jeu incontournable car malgré que Singularity ait quelques qualités comme son scénario original, il n’en reste pas moins qu’il possède beaucoup de défauts.

Après une demi-heure passée sur le jeu, vous aurez droit à l’un des piliers du gameplay de ce Singularity : le manipulateur temporel. Se présentant sous la forme d'un gant métallique, ce dernier permettra principalement à Nate Renko de faire prendre un sacré coup de vieux à ses adversaires, les réduisant à l'état de momies desséchées, mais également de balancer des ondes de choc au cas où un foufou deviendrait trop collant. Véritable couteau suisse du parfait petit explorateur temporel, il servira à retourner dans le passé pour les besoins du scénario très scripté mais sera surtout l'outil indispensable pour résoudre les nombreuses énigmes, pas bien casse-tête, qui jalonnent le titre.


Le manipulateur temporel permet de rendre vie aux objets d'antan ou de les vieillir pour les besoins de Renko.

En effet, grâce aux plans d'ingénieurs russes, le joueur pourra redonner à certains éléments du décor leur aspect d'antan, créer des champs de stase pour ralentir le temps (utile pour traverser un conduit d'aération sans se faire déchiqueter par l'hélice) ou tout simplement soulever certains objets métalliques, avec possibilité de les balancer à la face des ennemis. Grâce à notre mitaine, d'anciens messages effacés il y a des années sont enfin lisibles, une boite de munitions rouillés retrouve toute son utilité ou encore un escalier tombant en ruine pourra être transformé en escalier tout neuf et une vieille caisse en décomposition redevient le marché pied idéal.

Mais il ne faut pas abuser de votre gant métallique durant les combats puisque la barre d’énergie (E99) du manipulateur temporel descend tel la température d’un mexicain en Alaska. Des boosters sont présents pour régler ce problème mais encore une fois, les items indispensables ne sont pas présents quand on en a réellement besoin.


L'aspect glauque du jeu se fait bien ressentir à certains moments.

Sur l’île, les armes sont améliorés via l'E99. Ainsi, le revolver façon Hellboy, la kalash' futuriste, le fusil de sniper pouvant ralentir le temps, le calibre 12 automatique, ainsi que quelques armes plus exotiques tel que le seeker dont les balles pourront être dirigées par le joueur, seront le lot quotidien de ce bon Nate Renko durant la huitaine d'heures qui composent le mode solo. En dépensant des points de "techno-arme" que l'on aura pris soin de collecter à travers les différents niveaux, il sera possible de customiser ces dernières en améliorant, au choix, puissance de feu, capacité du chargeur ou bien encore le temps de recharge de ses armes via des armureries. Des améliorations physiques tels que augmenter sa barre de vie ou encore courir plus longtemps avec Renko sont aussi disponibles.


Le passage dans l'école de Katorga 12 vous glacera le sang !

Malheureusement, l’arsenal assez restreint du jeu ne nous ne donne accès qu’à des armes mollasses n’offrant aucune sensation et manquant clairement de précision. Il sera même plus simple de tirer au jugé sur vos ennemis avec certaines armes plutôt que de viser précisément la tête. Heureusement que l’I.A. n’est pas des plus fantastiques. D’ailleurs, les gunfights sont, eux aussi, très mous et sans réelle conviction.

Le titre vous fera penser durant quelques moments au premier BioSchock voir même ce bon vieux Doom 3. D’une part pour les notes dissimulées dans les recoins d’un niveau, les enregistrements audio à écouter ainsi que les films noir / blanc introduisant chaque nouvelle mission et autres items à collectionner. D’autre part, pour le style « horrifique » (entre gros guillemets) donné au jeu. Assez présent au départ, on l’oubliera néanmoins assez vite en parcourant le jeu qui se veut de plus en plus en bourrin.


Ce mutant n'est pas des plus accueillants...

Malheureusement, l’ambiance glauque est appuyé sur des textures très grossières et baveuses. Les décors ne s’en tirent pas si mal mais dès que l’on s’approche de trop près, le manque de finition se fait fortement ressentir par nos yeux. Notons aussi la présence d’aliasing durant la huitaine d’heure de la campagne.

Même si la durée vie du solo passe encore, un mode multi-joueurs est bien présent. Mais il se révèle inutile et très ennuyant. Deux modes de jeu quasiment identiques ainsi qu’un peu moins d’une dizaine de maps sont au rendez-vous. Le contenu n’est pas franchement folichon mais l’idée de combattre en vue FPS avec les humains contre des mutant en TPS peut être gaie au départ mais vous ne retournerez plus sur ce multi après le premier essai.


De nombreuses pièces sans issues peuvent être explorées pour récupérer des items.

Raven Software était parti sur de bonnes bases. On retrouve un scénario bien pensé mêlant le présent, le passé et le futur à la fois mais malheureusement, l’on a droit à un gameplay trop restreint qui offrait de bien belles possibilités grâce à la singularité. L’ambiance bien glauque peut-être bien apprécié mais le moteur graphique ne fera que vous arracher à l'immersion dégagé du jeu. Singularity n’est pas un mauvais jeu mais ce n’en est pas un très bon non plus. Les amateurs de FPS horrifiques pourront trouver leur bonheur tandis que les autres passeront leur chemin sur ce titre qui ne restera pas dans les mémoires de tout le monde.

Note finale :
12/20




Dernière édition par benamanou le Dim 8 Jan - 5:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Masculin Messages : 11283

MessageSujet: Re: [benamanou] Singularity   Dim 16 Oct - 19:59

A nouveau 5 points bonus pour ce test



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Masculin Messages : 426

MessageSujet: Re: [benamanou] Singularity   Dim 16 Oct - 20:30

Merci cheers


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Masculin Messages : 9031

MessageSujet: Re: [benamanou] Singularity   Dim 16 Oct - 21:03

C'est carrément normal!
Tes tests sont super bien écrits, complets et bien illustrés. Tu mérites ces points bonus mon bonhomme!





Platine obtenu sur Burnout Paradise, Fallout 3, Dead Space, Majin and the Forsaken Kingdom, Assassin's Creed 2, Borderlands, God of War 3, Mini Ninjas, Prince of Persia:les Sables Oubliés, Portal 2, Prince of Persia, Darksiders, The Walking Dead saison 1, Ôkami HD, Far Cry 3, FFX HD, Sly Cooper Thieves in Time, Fist of the North Star - Ken's Rage, Rogue Galaxy
100% des trophées obtenus sur Flower, Savage Moon, Beyond Good & Evil HD, DeathSpank - Thongs of Virtue, DeathSpank, Linger in Shadows, Journey, Far Cry 3 - Blood Dragon, Child of Light, Comix Zone, The Walking Dead saison 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [benamanou] Singularity   

Revenir en haut Aller en bas
 

[benamanou] Singularity

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamers from Hell :: Jeux Vidéo :: Tests-
Sauter vers: