RemonterDescendre











 

Partagez | 
 

 [Kal57] Enslaved : Odyssey to the West

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Masculin Messages : 11283

MessageSujet: [Kal57] Enslaved : Odyssey to the West   Mer 2 Fév - 19:19

Scénario

Le scénario est prenant (attention ce n'est pas du Inception ! ^^), les personnages principaux attachants et il est intéressant de voir l'évolution de la relation entre Trip et Monkey au fil de l'aventure.

Technique

C'est techniquement pas exceptionnel, il y a beaucoup de murs invisibles, mais les environnements sont très détaillés, et le style post-apocalyptique est de très bonne facture.
Mention spéciale aux visages des personnages, très expressifs, et à la mise en scène, digne d'un Uncharted.
Et Trip est très séduisante Razz

Gameplay

Je vais commencer par le gros point faible du jeu au niveau du gameplay : la caméra, qui est souvent assez gênante dans les déplacements et les combats.
En parlant des combats, ceux-ci, quand la caméra ne vient pas s'en mêler, sont assez simples et dynamiques.
Pour ce qui est des phases d'escalades, elles sont très assistés puisque toutes les prises sont en surbrillance. C'est plutôt une bonne chose du fait que quelquefois les décors sont tellement détaillés qu'il aurait été très difficile de repérer les prises sans cette surbrillance. Maintenant, j'aurai aimé que les développeurs nous laissent un peu plus de liberté dans les phases d'escalades. Par exemple à un moment Monkey ne peut pas accéder à une prise car un gros engrenage à l'arrêt se trouve entre elle et lui. Monkey aurait très bien pu s'agripper à l'engrenage (c'est pas ça qui manque les endroits où s'accrocher sur un engrenage), mais celui-ci n'était pas en surbrillance, et donc pas considéré comme une prise. J'aurai aimé qu'à la manière d'un Assassin's Creed Monkey puisse s'agripper à presque tout ce qui peut s'agripper.
Autre point du gameplay maintenant, la coopération entre Monkey et Trip. Il faudra souvent faire coopérer les 2 personnages pour pouvoir avancer, que ce soit en lancant Trip vers un endroit trop élevé ou éloigné pour elle, en attirant l'attention des ennemis pour qu'elle puisse se déplacer sans risques, ou inversement c'est elle qui fera le leurre pour que Monkey puisse se faufiler derrière une tourelle par exemple.
Enfin, Monkey pourra aussi monter son "Nuage", une sorte d'Overboard qui lui permettra de se déplacer très vite, ou au dessus d'une eau mortelle. Le maniement du Nuage demande un petit temps d'adaptation.

Bande son

De bonnes musiques, d'excellents doublages avec parfois de l'humour (notamment après avoir fait la connaissance de Pigsy). Dommage que quelquefois le son des doublages soit plus faible, il est donc conseillé d'activer les sous-titres si vous ne voulez rien rater des dialogues.

Multijoueurs

Pas de multijoueurs.

Durée de vie

Une durée de vie qui se situe entre 10 et 15 heures, ce qui est dans la moyenne du genre de nos jours.


Conclusion

Enslaved : Odyssey to the West avait le potentiel pour être un très bon jeu, mais des imperfections font que ce n'est pas le cas, mais il reste un bon jeu, qui vaut surtout pour ses environnements, ses personnages et son histoire. A prendre à moins de 30€.
J'attends maintenant une suite, car je pense qu'il y a encore matière à raconter, et que si Namco Bandai parvient à corriger les erreurs de ce premier opus (surtout la caméra et le manque de liberté des phases d'escalades), il y aura de quoi faire quelque chose.

Les + :
  • Les environnements détaillés
  • Les personnages
  • Les doublages
  • La mise en scène
  • Les visages très expressifs


Les - :
  • Techniquement pas énorme
  • La caméra
  • Le manque de liberté dans les phases d'escalade



14/20



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Kal57] Enslaved : Odyssey to the West

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamers from Hell :: Jeux Vidéo :: Tests-
Sauter vers: